browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le Cap Nord 2012

• (J-10)

Ma moto est prête…vidange et révision faites, derniers préparatifs matériels en cours ! Pour les documents, j’ai reçu ma carte de camping internationale, à priori ça facilite la vie des campeurs en Scandinavie ! Mes billets Autobahn et ferry (allé uniquement, je ferais au « feeling » pour le retour !) sont réservés. Copie des principaux papiers, moto, identité etc fait. Sinon comme vous pouvez le voir sur la page Tracking situé à côté de celle -ci vous pourrez suivre en temps réel le parcours sur une carte !

• (J -5)

Le grand déballage avant le tri…

J’ai commencé à m’étaler sur le table… au grand dam du « ministère de l’intérieur » c’est encore un peu le fouillis mais ça me permet en faisant le rangement de faire le tri dans ce que je vais réellement emmener au final, disons que si tout va bien d’ici mercredi la partie bagage devrait être réglée, malgré et comme toujours, les petites hésitation,  je prends, je prends pas…

• (J -3)

A la demande Papy un petit point météo…la partie france devrais ce faire avec le beau temps…c’est déjà pas mal, maintenant voici quelques infos en direct d’une de mes connaissance qui est partie également direction le CapNord samedi dernier pour l’instant la météo sur le Danemark est ciel Gris/bleu pas de pluies, pour les températures c’est plutôt frais ±10° en journée et 4° la nuit… Voila je crois qu’il faut que je vérifie bien si j’ai tout ce qu’il me faut point de vue vêtement chaud pour roulé !

• (J 1)

Voila la moto est chargée et prête c’est partie pour trois semaines…1re étape la région stéphanoise avant de rejoindre ma suisse et l’Allemagne !

Bayonne – St Just RAS pas grand chose à dire étape de liaison beaucoup d’autoroute et très chaud hormis le passage dans la dordogne qui est toujours sympa pour le reste « no comment »

Par contre super soirée familiale…

• (J 2)

St Just Lorrach ±450 km… et plus ou 400 Km de flotte, et température entre 8 et 9° bref vous l’aurez compris un avant goût du Noooooord,, petit passage frontalier chez nos amis Helvetes et arrivée à Lorrach en Allemagne pour embarquement dans le train. pas de souci pour embarquement dans le train hormis que vu la hauteur des wagons d’embarquement même couché sur le réservoir et malgré que je sois pas très grand j’ai frotté le casque plus fois sur le dessus de wagon !!!

j’en profite de suite pour remercier Muriel, Jocelyne, Pascal et Bernard qui ont bravé les éléments pour faire le bout de route avec moi et qui se sont fait « saucés » toute la journée 😉

Pour la nuit dans le train RAS malgré une petite inquiétude sur le fait qu’il n’ y ai pas de couchettes en faite il suffit de la assemblé qu’en on souhaite se couché ! ce que je n’ai pas manqué de faire après avoir discuter avec un bînome de motard allemand super sympa qui rentrais sur Hambourg, ainsi qu’avec un camarade du forum GSFR !

 

• (J 3)

8h45 débarquement du train à Hambourg, même galère que pour l’embarquement sauf que là il faut traverser tous les wagons… Pas grave, beau temps au rendez vous malgré la fraicheur, sitôt débarqué pas d’arrêt direction le Danemark pas envie de m’arrêter dans les grandes villes… Vers 12h je suis à la frontière le temps reste stable mais un grand vent latéral me suivra jusqu’à Hirsthal ce qui rend le trajet assez pénible les rafales étant  pas très agréable pour roulez…

Le Danemark rien de transcendant à part quelques petites routes que j’avais repéré avec la carte michelin, je suis d’ailleur passé devant Legoland sans l’avoir prévu beaucoup de monde un petite photos de l’entré et c’est repartis en fin d’après-midi petite surprise je croyais arrivé à un pont qui traverse un petit bras de Fjord et…c’est pas un pont mais un Bac…bien sûr guichet fermé pas d’horaire, pas de bac…je commence à repartir une voiture locale viens se mettre dans la file d’attente pour l’embarquement, je prend des infos auprès de lui et il me donne l’horaire du prochain bac et me dit que le règlement  se fait à bord…oui mais en liquide j’ai pas un rond danois demi tour je fonce au dernier patelin passé ou je retire un peu de liquide…3′ de traversée qui m’évite une boucle de 80 bornes ouf j’avais pas trop envie…

20h30 arrivée au Camping d’Hirsthal accueil fermé je m’installe et verrais demain, montage de mon premier « Bivouac » le camping est situé juste  au bord de l’eau et un vent d’enfer souffle ma tente à plus l’air d’un parachute qu’autre chose…enfin pas de souci, un sachet de riz un peu de riz et du saucisson de « Neulise » une douche et au lit…+/- 4° pendant la nuit pas plus chaud que ça, et biensûr ver 4h du mat c’est la plus qui s’en mêle.

• (J 4)

Au réveil pluie et vent ne me facilite pas mon premier démontage mais bon il est que 8h et j’ai jusqu’à 11h pour allez à l’embarquement Colorline qui est juste à côté. Je vais réglé ma nuit 90 Kr Danoise, et je me rend à l’embarquement ou je présente simplement le mail de réservation et une charmante Danoise me remet ma carte d’embarquement…rangé twentie three…putain pourquoi j’ai séché l’anglais moi… là je retrouve un dizaine de motard et une petite nana polonaise qui ce fais également un trip toute seule avec un yam, un demi heure d’attente et feu vert pour embarqué, les motos en premier,  pas de souci un gars nous fixe notre emplacement et une pagaillé de sangles sont à notre disposition pour amarré les motos je fais à l’imitation de la meute pas de souci en particulier…Et me voila à mon siège entrain d’écrire ces quelques lignes par contre pas de bol pas wifi alors j’attend d’avoir enfin accès quelque part pour mettre à jour le blog Oups ça y est j’ai trouver un code d’accès !…Dans 2h arrivée et après 250 km direction Dalen j’espère que j’aurais pas la météo que j’avais au départ du danemark…

NB: je m’excuse d’emblé pour les fautes…d’abord je suis pas doué et en plus je fais au plus vite pour mettre des nouvelles quand j’ai un petit moment de libre, je ferrais les corrections quand j’aurais plus de temps… d’ailleurs il faut que je passe les identifiant du blog à Estelle elle me les fera à distance…

• (J 5)

Dès arrivée à quai La rampe du ferry est baissé a peine le temps de souhaité bonne route à mes camarade de voyage ! Kristiansand To Dalen c’est partie pour les premiers tour de roues en Norvège mais commençons par l’essentiel récupèré un peu d’argent local histoire de pas ce faire surprendre comme au Danemark… Ayant quitté Kristiansand au plus vite comme d’hab, j’ai un peu bataillé pour trouver un DAB mais bon j’ai trouvé ! maintenant à manger pour « BELKI » un range de 100 km me dit qu’il ne faut pas quand même que je traine trop faudrait pas commencé par une panne sèche, mais après 50 km pas grand chose à l’horizon les routes par lesquels je passe sont superbes mais bien paumées, je fini par trouvé une pompe, et je dit bien une pompe en rase campagne dans un tout petit hameau au demeurant très beau, C’est une pompe automate sans personne juste un tél au cas ou,  ça fait bizarre, mais aucun souci BELKI à  le ventre plein et moi l’esprit tranquille, comme je le disais les routes sont superbes je ne ne regrette pas d’avoir choisi un petit bout d’itinéraire par l’intérieur, c’est sauvage et par endroit ont se croirais au canada enfin c’est l’idée que je m’en fait… La route est pleine de virevire et pas très large,  certain tronçon donne eux l’impression de grimper dans la forêt d’iraty pour ceux qui connaisse, sauf que les panneaux danger Pottok sont remplacés par danger Elan!!

c’est la fin de l’après-midi et la température affiche 6,5° et bien sûr la flotte sans mêle ainsi que le vent, j’ai pas vraiment chaud pourtant au débarquement j’aurais bien cru que ça tiendrais bref il est temps de rejoindre Dalen ou j’ai prévu ma première nuit Norvégienne 20h15…je vais à l’accueil d’un camping, personne mais dans les trente secondes qui suivent le propriétaire arrive en vélo, accueil chaleureux et malgré mes pâle connaissance en anglais je comprend a peu prêt tout bref il me propose un hytter à un prix raisonnable et quoi qu’il en soit vue la météo mon âme de baroudeur se fait toute petite… je passerais une nuit au chaud ça fera pas de mal après tout 5 jours de routes et 5 jours de temps bof bof !

• (J6)

Départ de Dalen – 6° Le temps à plutôt l’air d’être au beau la journée à l’air de bien s’annoncé d’autant plus que je viens de passé une excellente nuit…bien au chaud. Premier saut de puce, je veux allez jusqu’à l’église de bois debout de Eidsborg, qui est à une vingtaine de kilomètres ça vire sec pour y arriver la route est très jolie et l’église superbe sacré travail! ensuite direction Bergen par le chemin des écoliers, petit à petit la route prend de la hauteur et les premières plaques de neige survivantes de l’hiver apparaissent, je finirais à plus de 1200 m avec une sacré couche de neige sur les bords et une température à 1,5° ! sinon il fait pas trop mauvais je suis au dessus de la couche, la redescente commence par un tunnel ça sera le premier d’une grande série la Norvège à du être créé par un mineur les tunnels sont immense régulièrement plus de 6km et avec des virage digne de certain col des pyrénés tout comme les férries j’ai arrêté de compté des le 2e jour…pour en revenir à la descente le versant opposé est lui pas sous le beau temps, je prend une petite pluie fine mais constante, du coup je renfile mon ensemble Rainlock d’ailleurs je ne le quitte presque plus au final il me protège bien des projections et fait un excellent coupe vent je suis super bien avec et vu que jusqu’à présent la température n’à jamais excédé les 11,5° je risque pas de transpirer dessous ! A partir de midi le temps se lève et je vais longé un fjord toute l’après-midi par une route splendide large de 3/4m maxi et à chaque virage les paysage sont différents la route est bordé de cerisier juste en fleur il doivent avoirs un mois de retard par rapport à nous. j’arrive a Fusa la fin d’étape que je m’était fixé, je passe au camping que j’avais prévu mais il ne me botte pas et comme il pas tard je décide de m’avancer un peu, je m’arrête juste deux minutes à un SPAR épicerie locale pour prendre un peu de nourriture pour le soir, pas facile, les prix foutes les jetons…je prend un peu de charcuterie, fromage (je sais ça fait très « french ») du pain et du pain « wasa », pour le pain je fant pas gaffe en faite c’est du pain à passé au four…pas grave il ne sera pas gaspillé quand même… je repart pour allez prendre le ferry que je devais prendre le lendemain et là super sûr de moi pas de coup d’œil à la carte et un petit 360° et 4/5 bornes plus loin je commence à me dire que l’embarcadère n’était pas sensé être loin et m..de demi tour et je retrouve enfin l’embarcadère il était à 800 m max de l’épicerie. Pas grave la route était sympa aussi ! Voila pour la journée je fini à 20 bornes de Bergen dans un camping encore moi bien que celui de Fusa… Par contre discussion sympa à avec néerlandais en virée camping car !

• (J7)

La nuit à encore été fraiche le duvet prévu pour 4° zone de confort est vraiment à la limite de la zone de celle-ci, je pense qu’il doit faire 3/4° la nuit maxi au réveil 6° comme à Dalen mais la météo est pas trop prometteuse journée moyenne quand je dit moyenne c’est déjà que les paysages sont nickel mais ont prend des goût luxe ici… idem qui hier je vais à Voss et prend une petite route signalé en vert sur les carte ( route 13) et là ça grimpe et quand je dit ça grimpe c’est ça grimpe je fin en col de je ne c’est pas combien avec ém de neige sur les bords et la neige qui commence à tombé en continu le compteur température clignote à 0° je commence à m’inquiéter un peu je suis peut-être passé un peu haut pour la saison… en faite le col passé un tunnel me redescends de quelque centaines de mètres et ça va déjà mieux ensuite descente sur Vik un superbe village au fond d’un fjord d’en hua la vue est superbe, à l’entrée du village un autre église de bois debout au fond d’une petite vallée elle est encore plus jolie que la premier que j’ai vu la veille. ensuite peine route qui longue le fjord au bout je prend un ferry pour l’autre rive et direction Byrkelo ou m’arrête pour aujourd’hui, 290km petite étape mais ça fait du bien de s’arrêter tôt. Demain j’espère que la météo sera là, j’attaque une étape de choix le Geirander et une petite grimper au Dalsnibba si ça passe vue les 1500m d’altitude…

NB toujours pas de wifi !

• (J8)

Départ avec 6° comme d’hab…ça démarre pas mal il ne pleut pas j’arrive en haut d’un fjord et la surprise un immense paquebot en plein milieu… je clique une ou deux et fonce essayer de l’avoir d’en bas…après pas mal de borne j’arrive en fin à le rejoindre…et devinez qui quoi qu’est-ce et bien en faite c’est le queen mary 2 là en plein milieu du Fjord impressionnant non il va accosté au fond du fjord à Olden avec feu d’artifice et tout le toutime, en plus c’est la faite nationale norvégienne, je récupère un petit drapeau que j’accroche à moto, histoire d’être en phase avec les villages qui sont tous pavoisés aux couleurs de la Norvège. Toute la journée je vais croisé des gens en tenue folklorique ! Bon pour le reste ça ce gate la route qui doit me permettre de rejoindre le début de la route des troll qui mène au Geirander prend de plus en plus d’altitude au sommet la ou je dois tourné la route principal est ok mais la route des trolls ne laisse dépassé que le haut des panneaux de la neige, elle est encore fermée il faudrait prendre une autre route qui m’obligerait à faire un crochet de 100 bornes il fait 0° et j’ai pas le courage je taille la route vers ma prochaine étape là pluie vent neige jusqu’à mon étape.

• (J9/10)

La route 17 qui devait être super sympa en faite pas grand chose à dire, beaucoup de ferry à part ça pluie neige vent tempête et je n’exagère pas brouillard sur les fjord je distingue à peine les berges je suis déçus car ça vraiment l’air joli ! sinon le moral est bon c’est juste décevant d’être passé au mauvais moment !

• (J11) je crois

Aujourd’hui point à atteindre le Cercle polaire et bien il porte bien sont nom, je voulais voir le petit centre situe sur le cercle il l’on mit en haut d’un col en plein vent, je monte une partie de la route derrière le chasse neige qui laisse une espèce de soupe sur la route, ça glisse pas mal l’ASC déclenche à plein il tombe des méga flocons en haut ça se calme un peu il y à un vent du tonnerre mais c’est éclaircie. Je m’arrête au centre polaire il est pratiquement sous la neige il s’agit d’une boutique de souvenir accolé à un café, il vient a peine de réouvrir les jeunes qui y bossent sont en train de mettre les goodies en rayon et il reine un bazar de carton et autre partout dans les étales mais les gens sont très sympa. je n’y traine pas trop, je m’inquiète pour la redescente et je voudrais pas me faire coincé, en faite au bout de 7/8 km de descente la route est sèche et j’ai même droit à un ou deux rayon de soleil de plus j’entr’aperçoit de loin deux rennes qui courent se cacher dans les sapins pas le temps de faire une photos dommage c’était les deux premiers ! Le reste de la route jusqu’à Bodo sera à l’avenant pluie vent neige et même un peu de grêle. je me depeche pour pouvoir attraper le ferry pour les Lofoten, j’ai des nouvelles de Patrick un gars de Biarritz qui lui descends dans l’autre sens il y a tempête sur les loften il à prit un ferry et fait un saut de puces jusqu’à une autre ile et pouvoir allez directement à Bodo vue la météo il à décider de tire au plus vite pour le reste du voyage et zappé les détails d’ailleur c’est ce que je ferais des que j’aurais passé le capNord et demains je tire au plus vite vers la haut, j’ai embarquer sur le ferry pour les Lofoten la mer est en furie, quand je redescends pour débarquer ma moto à beaucoup bouger et à du cogné j’ai le rétro dévisser et je pense qu’une valise la grande à morflé j’ai du mal à la fermé j’espère surtout qu’elle sera encore étanche…débarquement au Lofoten c’est superbe mais dégringole par intermitense il est 20H30 je m’arrête au premier « RORBUT » que je trouve à Reine, c’est cher mais tant pis et puis il y à le wifiiiiii.

Demain je vais essayer de tirer jusqu’à Narvik peu être plus si la météo le permet mais au moment ou j’écrit de ma fenêtre il tombe de la neige mouillé  et ça souffle!!

Ah aussi ça y est il ne fait plus nuit !

Et comme ont dit le meilleur jour c’était hier !

NB : Merci à tous pour vos commentaire que je lis avec plaisir ça fait du bien, beaucoup me réclame des suédoises faite moi une liste je passe à la redescente au village du père Noël à Rovaniami en Laponie je me ferais un plaisir de la remettre en personne à l’intéressé, je suis sûr que vos charmantes épouses apprécieront de trouver une magnifique blonde sous le sapin, mais méfiez vous que ce ne soit pas le contraire !

Quelques photos

• (J12)

Hier journée de liaison malgré la traversée de ces superbe îles que sont les Lofoten, mais là il faut que j’avance, les conditions pas mauvaises pratiquement pas de pluie même une ou deux timides éclaircie malgré le froid mais une fois équipé ont y fait plus trop attention, rien très remarquable ( en plus des superbes paysages) arrivée dans un petit camping  150 Km d’Alta

demain le capnord si tout va bien…

• (J13)

Le gars du camping m’avais annoncé une bonne météo pour aujourd’hui en guise de bonne météo pluie vent et neige, comme  d’hab me direz vous ça devient un peu rengaine, pour rejoindre Alta je dois passé un petit col pas le choix pas d’autres routes Dans la montée vers 180m les premiers flocons j’ai l’habitude (un peu trop) plus haut je commence à trouver la soupe je me dit que comme d’hab un mauvais passage au sommet et après çà passe mais plus je croise le chasse neige qui descends la j’aurais du arrêter mais bon… arriver en haut la route est pas mal blanche il fait 0 et ça tient j’ai eu un peu la même chose au cercle polaire, je me dit que ça va passé el boum padaboum 123..soleil (pas dans le ciel) j’ai riper et ai glisser sur plusieurs mètres me demander pas combien mais ça ma paru long malgré que ça n’ai duré que quelques secondes je me relève pas loin de la rembarre mais j’ai pas touché je roulais pas vite certaine quand même un peu trop, la moto fini au début du fossé en fasse côté droit (moi gauche), elle continue à tourné j’ai mis le coupe circuit tout de suite et coupé le contact…je regarde même pas les dégâts je cherche tout de suite à la relevée mais avec le chargement impossible, je détache mon sac et rééssaye avec un peu plus de technique et j’arrive à la béquillé en latéral. Juste quelque instant après le chasse neige remonte et le gars de la DDE local m’aide à la sortir du bord et à la remettre dans l’axe, je me rend compte que j’ai bien mal à l’épaule gauche c’est là que j’ai pris l’impact de la chute un peu le genoux mais rien de méchant mon vêtement de pluie est déchiré à l’épaule la neige à servi d’anti abrasif j’ai fait luge sur le rainlock. La moto n’à pratiquement rien le bas de la valise à frotté un peu ainsi que le protège cylindre qui à fait sont office, les rétros sont desserrer mais pas cassés, le mec de la dde me dit que d’ici 2/3km il n’y plus rien sur la route et que je peux le suivre qu’il va faire la trace, je pars derrière lui, mais il roule trop vite pour moi je descend tant bien que mal en laissant mes pied à fleur de route à a peine 10 km/h…en bas trousse à outils et refixe tous ce qui à bougé. Je repars, après 1/2 l’adrénaline redescends, et je m’arrête j’ai quand même mal à l’épaule et pense repartir vers la Finlande. Un ou deux coup de téléphone plus tard… Un peu de « Moralex » et je  décide de poussé quand même jusqu’au cap au je suis ce soir, la route à été pénible pas de neige mais un vent terrible couché sur la moto et contre braquage en permanence arrivée à Honnnisvag je viens de prendre un hytter pour la nuit le vent est très fort encore avec pluie mais le gérant me dit que demain il devrait  y avoir un peu moins de vent… j’espère qu’il ne se trompe pas comme pour l’autre d’hier. Résultat mon épaule me fait très mal et plus çà refroidi moins c’est sympa je n’ai pas de bleu, juste très mal au niveau du sommet de l’épaule (la tête de l’os). programme demain si ça va je fait les quelques km qui me sépare du bazar qui est sur le cap et je dégage vers le sud marre ! Maintenant si météo très pourris direction les tunnels vers la sortie direct et si j’ai trop mal pour conduire et ben je verrais…

Voila sinon loin de moi de me plaindre ou de me faire plaindre j’ai choisi j’assume, juste déçus par le mauvais temps dans les endroits les plus beau à voir,  j’ai l’impression d’avoir pas de bol pour ma première longue virée, je suis passé partout avec la mauvaise météo je ne sais pas ce qui l’en ai des autres moi je n’était pas venue pour faire de l’extrême dans mon idée c’est de ce faire plaisir et de profité de belles routes.

J’aurais préféré avoir des histoires de beau site à raconté !

Un petit « UP » à vous tous qui m’avez fait plein de soutien pendant la journée alors que j’avais un petit coup de moins au moral !

OUPS à la demande générale j’ai oublié de rajouté une photos de 3 charmantes touristes suédoises que j’ai croisé en arrivant au capNord et qui mon encouragé vivement, je ne vous les présentes pas c’est marqué dessus…

 

• (J14)
Comme annoncé hier par le gérant du camping et la météo ce matin petite éclaircie le vent est bien tombé et ça c’est bien éclaircie la température est basse mais c’est pas un souci, direction le bout du continent, le paysage est superbe, de grands plateaux succèdes à des petits lacs encore gelées et au loin la côte escarpé. on pourrais s’arrêter chaque virage prendre une photo. En moins d’une 1/2 heure je suis au bout…
Et Hop un petit péage juste derrière le panneau « Nordkapp » 270 Kr suédoise juste pour le bon de 50m afin d’atteindre le petit centre ! Mais j’ai du bol il est tôt et les guérites sont vide et les barrière ouverte, je franchie rapides et me gare devant le bâtiment ENFIN me voila au CapNord !
La vue est splendide et le temps complètement dégagé, sur place en faite il n’y à pas grand chose et je suis seule dehors hormis un ou deux camping car qui dorme encore, je reste un moment sur place et fait les quelques photos du lieu et la mythique photo sur le globe qui marque le cap nord. Bon il fait beau mais comme ici ça change quand même vite je décide de reprendre le chemin du sud, direction la Finlande plus précisément Karisganiemi, je refait le chemin jusqu’à Honningsvag le village principal du cap, et vais jusqu’au tunnel sous marin qui permet de quitté l’île de Mageroya, dont il faut repayer le péage même au retour, Et là opus barrière fermée, plusieurs voiture attente un gars revient de la guérite et annonce en anglais que le tunnel est fermée que la porte est en carafe et qu’il faudrait surement 4/5 heures avant que ça repasse…Merde pas prévue en plus il fait beau, les deux voitures devant moi font demi tour et reparte vers Honningsvag, je tombe les équipements et décide d’attendre un peu sur place, à peine le casque tombé qu’une voiture technique revient du tunnel et 30 seconde après le péages rouvre bien fait d’attendre, je paye ma dîme et c’est reparti la descente pour sortir du cap sur laquelle j’ai galéré hier ce fait sans aucun souci je peu admiré tout le paysage que j’ai raté en montant de grand plateaux un peu comme de la toundra avec plein de troupeaux de rennes. Superbe route pour quitté la Norvège avec une météo au poil (maintenant que je rentre !) plus j’avance vers la finlande et plus le paysage change, le relief est de moins en point haut, je passe en appréciant les derniers fjord de norvège, un dernier arrêt en Norvège pour pendre un café et sandwich ( Nb: les stations service sont pratiquement toute avec un petit service restauration, café, sandwich, pizza hamburger etc. et sont à des prix relativement correct, ça permet de faire un petit break). Arrivé en finlande,  je traverse le petit pont qui sert de frontière, je m’attendais a voir un grand poste de frontière avec du monde, en faite il n’y à pratiquement rien et pendant une centaine de bornes je ne croise qu’une voiture, mais des rennes à gogo il travées n’importent comment et surgissent de nul part ! Souci avant d’arriver à mon point de chute pour la nuit, j’avait décidé d’attendre la Norvege pour faire le plein en euro mais avant d’atteindre le mieux « grand » patelin pas une pompe, je faut les dernières bornes « hyper molo » arrivé à la station je rajoute plut de 31 litres avec le voyant fuel qui clignote comme un dingue par décu de trouver du fuel, la station est tenue par la gérante du camping et je passe la nuit (si je puis dire car vers une heure du mat il fait plein jour !) ici dans un hytter ).
• (J15)
Départ de bonne heure en faite comme pendant pratiquement tout le voyage, j’aime bien roulé le matin avant que tout le monde soit sur les routes, météo excellente malgré qu’il fasse frais plus, à peine démarré je croise les premiers rennes j’en verrais pratiquement jusqu’à la suède, il sont partout au bord des routes il faut quand même faire attention, il traverse un peu n’importe de quand et on le comportement d’un « poulet » sur le bord de la route, la vitesse autorisé est de 100km/h ce que je ferais rarement de peur de percuté un pote au père Noël !Paysage superbe, grande fôret entrecoupé de centaine de lacs, il y à de quoi faire en photos ! Mais ma décision est prise maintenant il faut redescendre et je ferais jusqu’à l’Allemagne de grandes étapes. En fin de journée je dors en Suède ou il fait plus de 20°c.
• (J16)
Je travese la Suède en deux étapes, j’ai pour ma part préféré la Finlande, malgré celle ci soit également très jolie, certaine dû au faite que j’ai emprunté surtout des grandes routes. Je retiens surtout que la Suède est le royaume du radar automatique il y en àa bientôt autant que les panneaux de signalisation ! J’ai eu l’impression qu’il ne prenait que de devant mais étant pas certain j’ai joué le jeux !
• (les derniers jours)
Je quitte la Suède par Malmö et les grands ponts qui relie le Danemark, un péages de 200 Kr suédoise est demandé pour traversé le pont tunnel sur l’Oresund, mais c’est superbe et très sympa de traversé cette succession de grand pont Dommage que rien ne soit prévue pour s’arrêter faire des photos ! A 150 Km de Odense( danemark) je sors de la voit rapide et me me trouve un un peit emplacement en sauvage pour mettre ma tente pour la nuit, ou je dord nickel malgré quelque « jeunes » qui font font ronflé leur moteur dans la ligne droite ont est vendredi soir…Je démarre très tôt pour essayer d’atteindre Hambourg avant midi et d’essayer d’avoir un billet de train pour moi et Belki afin de rejoindre Lorräch comme à l’allé ! Arrivé à la gare je fonce au réservation et avec mon anglais parfait arrive à obtenir le sésame. J’ai largement le temps de flanné embarquement 20h40… Hambourg est une jolie ville et très agréable je mange près de la gare. En fin d’après midi je tombe au checking d’embarquement que un groupe de motard allemands avec qui je vais attendre le départ il vont faire une virée du côté de l’est et prennent eu le train pour « wien ». Embarquement sans souci malgré que ce soit toujours aussi chiant de « rampé » dans les wagons pour atteindre le lieu de calage de la moto relevé la tête d’un centimètre et bing c’est le coup de casque dans le plafonds assuré plusieurs se font avoirs notamment les GSiste sur leur grande gazelle !
Débarquement à Lorräch facile je suis la 2e à débarqué, a peine besoin de me courbé !, Direction « The France » plus précisément Les environs de Belfort Muriel et Bernard m’attendent sachant que je rentrais par le même chemin que mon départ il ont foncé pour m’accompagné pour le retour, je refait un petit bout de suisse, pour rejoindre mon lieu de rendez-vous Superbe accueille ! Repas sur place et retour dans la Loire avant le retour sur le sud-ouest. La K100LT de Bernard et Muriel marche nickel malgré qu’elle aille déjà alignée quelques kilomètres, ont à fait un super retour les routes du doubs sont superbes ont à notamment dans des gorges et le long d’un canal qui mérite que je me penche sérieusement pour y retourner un de ces jours. Et pour finir arrivez Lundi soir au Pays Basques !
La conclusion c’est que quand est-ce que je repart… et aussi plein d’enseignement et qu’il va falloir un peu de recul pour que j’analyse tous ça !

24 Responses to Le Cap Nord 2012

  1. Piney

    Le temps nous dure d’être au 12 pour pouvoir t’accompagner pour tes premiers km, et ensuite prudence et plaisir…

  2. papy

    Tu as des skis aussi ????
    y’a encore de la néige là-bas….

    • Piney

      pfffff n’importe quoi, des skis….pourquoi pas des moufles aussi??? là bas c’est beau temps, ils l’ont dit à la météo!!! 🙂

  3. papy

    tu nous fais un point sur la météo??? je veux dire la météo en ce moment et les prévisions des prochains jours.

  4. Piney

    😉 bises mon papy, quand est ce que tu achètes un deux roues pour nous accompagner, ça à quand même plus de gueule qu’une mercédès… enfin j’espère que samedi il fera meilleur parce qu’en ce moment c’est plutôt la flotte.J-3

    • papy

      je vois que tu es à Clermont-Ferrand ?? c’est loin la Suède??j’attends plusieurs photos.
      1- une aurore boréale
      2- une suedoise
      3- une suedoise
      4- une suédoise
      5- une suédoise

      je me suis peut-être trompé dans l’ordre ….Bonne route et fait gaffe au stéphanois c’est une région louche…..

    • william

      alors ça boum elles sont où les photos des suédoises? LOL

  5. papy

    bientôt mon ami bientôt…. mais bon la Mercedes ça reste Mercedes. d’ailleurs il font pas de moto?

    Quand au frérot la il doit sous pression.. pas vrai?

    • Piney

      OUi j’ai eu des echos par Patrick, tu n’auras plus d’excuses pour ne pas venir dans la région nous voir….(même si elle est louche 😉 ) quand à Mercedes ca ne vaut une belle insignia toutes options lol

  6. babelle

    bonne route, fais un beau voyage, grosses bises

  7. papy

    bon alors pascal ça dit quoi pour le moment????

  8. Piney

    super tout ça!!! malgré un manque évident de photos de la gente féminine rencontré!!! lol
    espérons que les températures vont remontés!!! pour l’anglais si tu sais dire My Taylor is rich , tu sais parlé anglais 😉 bises

  9. papy

    Ouais on tien plus ici……

  10. bernard

    bientot la suede,tiens bon la route,bonne soiree bernard

  11. bernard

    je ne sais pas ou tu es mais j ai l impression qu il ne fait pas tres chaud . on dirait qu il y a de la neige , couvre toi bien, pensons bien a toi , gros bisous mumu

  12. joebargreen

    Ca fait du bien de te lier, mon pauvre tu n’es pas gâté avec la météo, espérons que ça va s’arranger, ou au moins ne pas s’aggraver, les photos sont magnifiques,et le principale est que tu gardes le moral au beau fixe, sois prudent et penses à la liste pour le père Noël, ma chère et tendre est d’accord(en fait je crois…….pas) bises

  13. Ruggiero

    Belles photos Paul, j’espère que tout se passe bien pour toi et que les conditions météo ne sont pas trop mauvaises.

    Porte toi bien, et je suis ton long et beau parcours.

    Stéphane

  14. lolobelle

    un coucou de biarritz ou nous suivons ton parcours
    fais attention à toi et profites bien
    bises

  15. BONNEFOI

    Un petit coucou de Nord…….mandie, nous espérons que tout va bien et que la météo s’arrange. Biz
    Steph & Arnaud

  16. bernard

    bravo pour ce matin( la tradition ne veut elle pas que l on se baigne au capnord) bonne descente vers des temperatures meilleurs salut

    • Lucile

      Ah si si, je confirme ! Prochaine photo : un Patrick bleu comme un Schtroumpf !

  17. Ludo

    Salut !
    ça va ? avec papa nous te soutenons tout les jours et j’éspére que ta chute ne ta pas fais trop mal .

    A bientot !

  18. Marjolaine

    Je voulais voir où tu étais et ben ça y est tu es presque rentré ! Pas loin de Bordeaux d’ailleurs, j’ai dû te sentir…

    J’espère que ça va et que tu garderas quand même un bon souvenir.
    Y’a rien à faire, c’est vers l’Espagne qu’il faut aller ! Ou le Portugal, c’est beau et chaud aussi 😉

    Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *